HistoireLocale.fr - Recueil participatif d'histoire locale du Velay (Haute-Loire), Haut-Vivarais (Ardèche) & Gévaudan (Lozère)

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Languedoc des montagnes

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi 18 janvier 2013

Chemin de Regordane

Garde GuérinLa chemin de Regordane, dit encore chemin de Saint-Gilles ou voie Regordane, aujourd'hui GR 700, est le tronçon cévenol de la route qui reliait l’Île-de-France au Bas Languedoc.

Son essor se situe vers 843, date où le traité de Verdun divise en trois l’Empire carolingien.

Lire la suite...

mercredi 16 janvier 2013

Le temps du mariage...

Noces 1Février n'est pas seulement le mois où l'on coupe les arbres pour le chauffage du futur hiver et où l'on fait la « brousse» avant la remontée de la sève; c'est également la saison des mariages quitte aux retardataires à renvoyer les épousailles au carnaval des "chabris", c'est dire après Pâques.

Une grosse affaire, les mariages, chez nous, et une manifestation importante.

Retour du service militaire, un jeune homme a remarqué à la messe une "bravounette" dont le teint frais l'émotionne non moins que les coques de sa coiffe conquérante; il s'efforce de la rencontrer; il lui cause et, dans quelque chemin creux, au revers de quelque « terme», une idylle se noue rapidement, consacrée par un propos qui fait le tour du village : ils se parlent.

Lire la suite...

mardi 1 janvier 2013

Bonne année 2013 !

Après seulement deux mois de lancement la fréquentation du blog se porte bien.

Je suis heureux de constater l'intérêt que suscite notre patrimoine immatériel commun.

Lire la suite...

mercredi 26 décembre 2012

Les Muletiers du Vivarais et du Velay

MuletierDans les régions escarpées de l’Europe du sud, le transport des marchandises s’effectuait grâce à des mulets.

On utilisait les sentiers souvent situés en crête car il était plus facile de s’y repérer et n’avaient pas l’inconvénient du franchissement des rivières de ceux situés en fond des vallées.

Lire la suite...

dimanche 25 novembre 2012

"Ultreïa et Suseïa Deus adjuva nos"

Cette phrase est reprise des mots bien connus de tous les pèlerins sur les chemins de saint Jacques de Compostelle, et qu'ils prononcent tel un cri de ralliement ou mieux encore d'encouragement et de soutient, depuis plus d'un millénaire..

Saint Jacques de Compostelle

Que signifient ces mots ? En fait il s'agit de latin tardif et d'une langue proche, peut-être de la langue d'oc ? "Ultra" signifie outre; au–delà de, passer outre. Ce mot donne le sens de "plus loin" que nous retrouvons dans "outre-Manche", "outre-mer" etc. De même pour "et Suseïa", il s'agit de et sus signifiant dessous, mot que l'on retrouve au Moyen-Âge dans "Sus à l'ennemi !". Mais qui peut aussi prendre le sens de au-dessus. D'où les concepts d'horizontale et de verticale dans "ultra" et "sus" que nous retrouverons un peu plus loin.

Lire la suite...

- page 2 de 4 -