HistoireLocale.fr - Recueil participatif d'histoire locale du Velay (Haute-Loire), Haut-Vivarais (Ardèche) & Gévaudan (Lozère)

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi 20 novembre 2012

La légende du lac d'Issarlès

Lac d'IssarlèsAu nord-ouest de l'Ardèche, sur les limites de la Haute-Loire et de la Lozère, dans la commune d'Issarlès, on remarque un des plus vastes lacs qu'ont formés les bouches de volcan des Cévennes du Nord.

L'origine de ce lac est ainsi racontée dans une légende du lac d'Issarlès.

« II y a près de chez moi une vaste paroisse qui, aux temps anciens, se composait de maisons éparses dans la campagne et d'une ville qu'on nommait Issarlès. Un jour, un pauvre vint en cette paroisse demander l'aumône. Il commença par la campagne. A la première maison qu'il rencontra : « Donnez-moi quelque chose, dit-il, j'ai faim !»

Lire la suite...

lundi 19 novembre 2012

Citation

Voici ce que disait le troubadour Peire de Vic (connu sous le nom de Moine de Montaudon) au XIIIème siècle au sujet de nos ancêtres ardéchois :

"Anc, de Vivares, non ac clam, qu’oms estrainz agues set ni fam ni fos cochaz."

( Il n'a jamais eu à se plaindre du Vivarais qu’un étranger y ait éprouvé la soif ni la faim, ni qu’il s'y soit trouvé angoissé)

jeudi 15 novembre 2012

Pagels et Rayols

Les Pagels, en occitan Padgels, désignent « les gens d’en haut », par opposition aux Rayols ou raïols, soit « les gens d’en bas » ou les "gens du roi" comme le suggérent certains auteurs : ce sont tout simplement les paysans du Haut-Vivarais, le haut plateau ardèchois et les gens des plaines.

Fermer ardéchoise

Longtemps soumis au régime féodal, les principaux acteurs de ces temps passés étaient donc les Pagels, les paysans, et leurs Seigneurs, la noblesse d’épée.

Lire la suite...

mercredi 14 novembre 2012

Marianne LEVÈQUE dite Nanette 1803 - 1880

Conteuse et chanteuse de la Montagne ardéchoise

Lévèque ou Lévesque ?
Conformément à l'usage de Victor Smith, l'orthographe avec "s", du patronyme de Nanette Lévesque a été conservée par certains auteurs. Pour se conformer à la graphie locale des registres paroissiaux et de l'état civil nous écrirons Lévèque.

Conteuse

Les historiens des sociétés rurales devraient envisager d'utiliser les sources du folklore afin de comprendre les familles rurales du XIXe siècle en France. Une source comme les histoires recueillies auprès de Nanette Lévèque, âgée de soixante-dix ans, par le juge Victor Smith offre un point de vue très différent à la représentation de ces familles par les historiens.

Lire la suite...

dimanche 11 novembre 2012

La Fille et le loup


La Fille et le loup est une variante du Velay du Petit Chaperon rouge, contée en juillet 1874 par Nanette Lévesque, femme illettrée habitant Fraisse (Loire) née vers 1794 à Sainte-Eulalie (Ardèche).

Chaperon rougeRecueillie par V. Smith (Contes de Nanette Lévesque, Bibliothèque de l’Institut catholique), cette version situe le départ de la fillette dans le contexte des activités de la société paysanne de l’époque : "affermée" dans une maison pour garder deux vaches, le Chaperon est "payé" et reçoit "encore une petite pompette" et "un fromage" qu’elle va porter à sa mère….

Une petite fille était affermée dans une maison pour garder deux vaches. Quand elle eut fini son temps, elle s'en est allée. Son maître lui donna un petit fromage et une pompette de pain. – Tiens ma petite, porte çà à ta mère. Ce fromage et cette pompette y aura pour ton souper quand tu arriveras vers ta mère.

Lire la suite...

- page 2 de 3 -