GoudetCommençons par la légende racontée par Boudon-Lashermes et citée par Jean Peyrard dans son "Histoire secrète de l'Auvergne".

Aux temps des druides, on décida de rétablir le pont à une hauteur défiant toutes inondations grâce à deux chênes plusieurs fois centenaires en les mettant au travers du ravin situé entre le château de Beaufort et le rocher du Pipet.

Mais quand on les mit en place sur l'ordre du grand druide un coup de vent malencontreux venu des gorges de la Loire fouetta subitement un des deux grands arbres qui fût rejeté dans la Loire.

Alors quarante lutins apparurent et se ruèrent sur le chêne encore en place et le basculèrent vers celui qui était déjà dans la Loire, avec un fracas formidable.

Les deux arbres croulèrent ensemble exactement sur le terrain destiné à les recevoir tandis que les lutins passaient ainsi le fleuve et disparaissaient sous les bois.

Peut-être passons-nous toujours sur le pont de Goudet après les lutins ..