Les recherches anthropologiques ont démontré que la relation d'événements comme le peuplement d'une région, la succession des chefs, des famines, des guerres ou des conflits avec des populations voisines, etc., est transmise oralement de génération en génération.

Mais la tradition orale ne conserve pas seulement une histoire événementielle. Elle englobe également ce qu'on appelle le « mythe fondateur » d'une société et tout le savoir religieux qui s'y rattache, ainsi que des explications historiques et sociologiques de tout ce qui se rapporte à l'organisation même de la société (hiérarchie sociale, différences entre les sexes et les générations, tabous, etc.).

Dans ce sens, la tradition orale justifie et valide les choix culturels et historiques des sociétés dites « primitives ».

Lien